Ces trois éléments sont indispensables à la réussite de ton couple

17 mars 2020 / By Anne

Halte aux amatrices de contes de fées, j’aimerais évoquer avec vous les ancrages, les balises nécessaires pour permettre à un couple de rester vivant dans la durée; Cela veut dire aussi pour permettre à chacun des protagonistes du couple (hétéro ou homo) de s’inscrire dans la durée.

 

1er Elément :

D’abord la présence de sentiments de réciprocité. Un amour chez l’un, un amour chez l’autre, un amour qui vibre, qui résonne et qui s’amplifie.

 

2ème Elément :

 

Le sentiment amoureux n’est pas suffisant à une relation durable. Cela suppose aussi la présence d’un désir… car ce qui ce qui caractérise la relation de couple c’est la possibilité d’une rencontre sexuelle et au delà, d’une relation sexuelle. C’est d’ailleurs la spécificité de la relation de couple par rapport à tous les autres types de relations.

Le désir chez l’un, le désir chez l’autre. Le désir de l’un qui va être accueilli, amplifié par l’autre. Le désir de l’autre qui va être accueilli et amplifié par le premier. Et qui va déboucher, s’il y a la connexion des corps, vers du plaisir.

Ce qui n’est pas toujours le cas car nous sommes des êtres complexes. Il peut y avoir beaucoup d’amour sans aucun désir par exemple. Aussi, nous n’avons pas toujours les même rythmes, les mêmes fantasmes, les mêmes sensibilités érogènes. Et il va y avoir tout un temps de découvertes , de tâtonnements et d’ajustements à accepter de surmonter avec sa moitié.

Parfois cela ne débouche pas toujours sur du plaisir. C’est alors que va se poser une interrogation qui va créer un manque, une frustration.

3ème Element :

Après l’amour et le désir, le troisième ancrage et c’est le plus important, nécessite la présence d’une capacité relationnelle, c’est à dire la capacité à se décentrer de la relation.

Pour cela , il est important de comprendre que nous sommes toujours à trois dans une relation : L’Autre, Moi et la Relation.
Cela suppose que nous soyons capables, dans un couple l’un et l’autre, de traverser trois phases.

1. la phase de la fusion : c’est la phase 1+1 = 1.
Cela peut durer plusieurs mois voire plusieurs années chez certains couples.
C’est la phase fusionnelle où l’on n’aime tous les deux les mêmes choses.
Cette phase de fusion implique des difficultés car pour qu’il y ait relation il faut un espace. Si nous ne faisons qu’un il n’y a pas de relation possible.

2. La phase de 1+1= 2
C’est la phase où l’on découvre avec stupeur que finalement on aime pas exactement les mêmes choses. C’est la dualité à l’origine de la plupart des séparations et divorces. Ce 1+1 =2 aussi juste soit-il en mathématiques est à l’origine des maux et incompréhensions dans les couples.
Dans ce type de relation tu attends de ton partenaire qu’il comble tes manques et tes faiblesses. Tu attends de l’autre qu’il te sauve et passé les premiers mois bisounours, dès que l’autre n’a pas le comportement que tu attendais, tu te sens profondément blessée et tu ressens un vide.

3. En pourtant, il va falloir dépasser ton côté carthésien pour comprendre que tout l’enjeu du couple est de réussir à arriver à la phase 3 : 1+1 = 3
C’est à dire Toi, Moi et la Relation.
Il est important de sortir de la fusion, de dépasser le stade de la différenciation pour arriver à cette relation à 3.
Mais pour arriver à cette équation tu vas devoir entreprendre un véritable et profond travail sur toi en solo.
Parce-que la première relation avec laquelle tu dois te réconcilier avant, c’est avec toi-même.

Alors comment s’unir à soi même pour pouvoir vivre le 1+1 = 3 ?

Tu vas devoir apprendre à ETRE dans toutes les facettes de ton âme pour ne plus avoir à chercher, chez l’autre, à combler le vide que tu ressens.
Ce vide n’est pas crée par l’autre, il existe déjà en toi.
Tu vas devoir te connecter à ta polarité féminine et masculine c’est à dire à ton féminin sacré et ton masculin sacré.

Comment fait-on ?

En allant plonger dans tes ténèbres, en affrontant tes zones d’ombre et tes croyances.

Le couple du 1+1 = 3 accueille l’autre dans ce qu’il a de plus profond. Ce n’est pas une complémentarité qui projette sur l’autre ce qu’on aimerait qu’il soit. Cela ne veut pas dire non plus penser à l’autre plus qu’à soi.

C’est une complémentarité qui aime l’autre dans son entièreté, de façon inconditionnelle. C’est laisser la totale liberté à l’autre de penser, d’agir, de se comporter différemment de toi.

Plus tu seras connectée à toi même, plus ta relation à l’autre révèlera toute sa magie et tu pourras t’éclater au lit et dans la vie !

Tags
Leave a Comment

*Please complete all fields correctly